• Home page
  • Produits
  • Conseils sur le ski de randonnée

Les conseils Dynastar en ski de randonnée

Comment choisir ses skis de randonnée Dynastar ?

DEBUTANT:

Je suis débutant en ski de randonnée. Je suis en quête d’un ski fiable quelles que soient les conditions de neige rencontrées (poudreuse ou neige dure). Maniabilité, légèreté et polyvalence sont les trois critères les plus importants à mes yeux. J’opterais donc pour le ski Dynastar Cham Alti 80 et une fixation ALTI 12, légère et résistante, pour accéder à toutes les pentes où vous voulez laisser votre trace.

Modèle homme.

Modèle femme.

INTERMEDIAIRE/CONFIRME:

Je pratique le ski de randonnée de façon régulière. Je recherche un produit efficace à la montée comme à la descente sans compromis. J’aimerais trouver le compagnon idéal quel que soit le type de terrain, engagé (pente raide, glacier) ou non. L’accroche doit donc être excellente.  Deux choix s'offrent à moi :

1. Le ski Dynastar Cham Alti 85 et une ALTI 12 pour accéder à toutes les pentes où vous voulez laisser votre trace.

Modèle homme.

Modèle femme.

2. Le ski Dynastar Cham High Mountain 87  est destiné au bon skieur à la recherche d'un ski de free randonnée loisirCe ski léger est très maniable et performant sur tout type de terrain et de neige. On lui associe la fixation LOOK XM pour accéder à toutes les pentes convoitées.

EXPERT:

Je suis un compétiteur de ski-alpinisme ou randonneur actif. Je suis à la recherche d’un ski très léger qui se fera oublier pendant mes entrainements à fort dénivelé. Je veux également être performant à la montée comme à la descente durant les courses. Je choisirais donc le Dynastar Pierra Menta Rocker Carbon muni d’un rocker qui est l’un des skis de randonnée le plus léger du marché.

PRO/ATHLETE:

.Je suis un compétiteur ou champion de ski-alpinisme et je recherche du matériel ultraléger pour un maximum d’efficacité à la montée. J’aimerais également un ski stable à la descente pour un gain de temps optimal. Je m’équiperais du ski Dynastar Pierra Menta Race Carbon muni d’un rocker qui est le plus léger de la gamme.

Quels sont les conseils pour ma sécurité en ski de randonnée ?

1. Partir avec quelqu’un de plus expérimenté (guide, passionné) pour commencer.

2. Ne jamais partir seul(e).

3. Se renseigner sur la nivologie (bulletins d’avalanche) et sur la météo (du jour J et des jours précédents) : ce seront ces deux éléments qui influeront les choix des pratiquants. Pour cela, il est fortement conseillé de consulter des sites spécialisés en météo de montagne.

4. Eviter les jours où le regel nocturne est insuffisant : lorsque les températures sont hautes et le vent fort. Cela augmente la formation de plaques à vent et donc d’avalanche. Savoir renoncer en cas de doute.

5. Partir avec un DVA (Détecteur de Victimes d’Avalanches). On porte ce DVA  sur soi, sous une couche, et non dans le sac en cas de perte. Il est inutile de porter un DVA si le skieur ne sait pas s’en servir et s’il ne possède ni pelle, ni sonde. Faire un test DVA avant de partir (le leader de la course fait défiler ses compagnons et vérifie les détections entre appareils).

6. Enregistrer les numéros des secours en montagne (variant en fonction des massifs).

7. Couper le téléphone portable durant l’ascension car il fait diminuer la précision du DVA en cas de recherche (ondes).

8. Avoir des capacités d’analyse : savoir comprendre un topo et ses cotations pour ne pas se surestimer ou se mettre en danger donc savoir adapter l’itinéraire, savoir estimer les risques sur le terrain (pentes, cohésion de la neige, exposition).

9. Prendre le nécessaire en cas de survie (vêtements chauds, nourriture, eau, portable, carte IGN, lampe frontale rechargée, couverture de survie, altimètre, boussole).

10. Ne pas écouter de musique durant la pratique pour être plus attentif aux bruits (coulées, avalanches, chutes de pierre, personnes en détresse).

11. Pour les peaux, éviter le plus possible la neige mouillée (elle s’accumulera ensuite sous les skis donc plus de poids et beaucoup moins d’adhérence). Avant la descente, remettre ses peaux sur le filet au lieu de les coller entre elles pour conserver la colle. Découvrez les peaux  de ski de randonnée Dynastar. Mode d’emploi des peaux.

12. Baisser ses cales de montée durant l’ascension avec « couteaux » (utilisés lorsque le dévers de la pente est très marqué) au pied. Sinon, l’adhésion ne se fait pas et le risque de chute s’intensifie en cas de terrain gelé (souvent sur les crêtes, près des sommets). Découvrez comment utiliser les couteaux en ski de randonnée.

13. Privilégier les habits avec des couleurs voyantes en cas de recherche qui se contrastent bien avec la neige.

14. Descendre par la voie de montée ou proche de la voie de montée permet d’éviter certains dangers objectifs (crevasses, séracs, barres rocheuses) car les traces sont présentes donc le repérage meilleur. Seuls les experts en ski de randonnée peuvent s’aventurer ailleurs car ils connaissent le terrain et les passages skiables. Découvrez comment descendre en hors-piste grâce à la vidéo tutoriel de l’ENSA.

Crédit Photo :  http://www.hugohaasser.com/