Tentez de remporter un séjour pour 2 à Chamonix en cliquant ici !

3 QUESTIONS A RICHARD PERMIN
25.07.2018 - Freeride

3 QUESTIONS A RICHARD PERMIN

Athlètes présents dans la news

Fraîchement arrivé au sein du Factory Team de Dynastar, Richard Permin a démontré que le courage et la volonté permettent d’outrepasser la douleur et de revenir sur le devant de la scène. Un peu plus de deux ans après son grave accident et ses 2 talons fracturés, cette icône du freeride moderne revient cet hiver avec son nouveau film plein de promesse… stay tuned.

Quel bilan tires-tu de ta première année chez Dynastar ?

"Le défi c’était le changement de skis puis le retour sur les skis. Ça faisait beaucoup de choses et ça s’est super bien passé. Je suis parti au Japon en janvier et c’est là que j’ai commencé à retrouver des sensations et dans des conditions exceptionnelles en plus. Après j’ai enchaîné avec le Canada où j’ai commencé à resauter un petit peu. Et j’ai fini en beauté en Alaska."

 

Parle-nous de ton film Sweet&Sour…

"Dans ce film, on a cherché à amener une touche beaucoup plus grand public par rapport à ce qui se fait d’habitude. C’était un vrai parti pris. Toi, tu as une vision du ski et de ton milieu mais en fait pour que ce soit compréhensible aux yeux de tout le monde, il y a une manière de monter et de faire les choses qui sont très différentes. Au lieu d’aligner beaucoup d’images avec de la musique, je voulais exprimer quelque chose de plus personnel et notamment comment j’ai vécu ma blessure. Ce film, c’est un peu mon parcours et celui de Victor cette dernière année."

 

Justement tu es associé à Victor De Le Rue, qu’est-ce qu’un snowboardeur apporte à un skieur ?

"En plus de l’amitié, une vision complètement différente de la lecture du terrain. C’était frais. C’était beau à voir, à le regarder rider. C’était vraiment différent. Je me suis servi de Victor pour me surpasser."