Gagnez un séjour freeride à Chamonix ! Participez ici

03.06.2016 - Freeride

La magie de skier en Inde : LE CÔTÉ SAUVAGEde Mario Gattinger

Notre voyage en Inde n’était pas seulement une aventure à skis. La plus part du temps c’était une découverte du côté sauvage et ce n’était pas tout le temps facile de s’adapter à une culture si différente. Mais les locaux qui étaient très gentilles et respectueux ont fait de notre voyage une expérience unique. Je n’ai jamais vécu une aventure comme celle-ci auparavant. Merci Kashmir/ Gulmarg de nous avoir reçus si bien !

Athlètes présents dans la news

Les dernières semaines avant notre départ nous pensions que notre séjour au Kashmir allait être annule à cause des conflits entre l'armée Indienne et Pakistanaise. Mais la situation s'est finalement calmée et nous étions prêts à commencer notre projet et voyage.

Nous avons eu une vue spectaculaire quand nous étions dans l’avion pour Srinagar. Nous avons vu tellement de sommets du massif de l'Himalaya comme le Nanga Parbat qui dominait avec ses 8125 mètres d'altitude. C'était une sensation très forte avec beaucoup de gratitude et de respect de savoir que nous allions skié ces montagnes pour le mois à venir.

Au pied du Srinagar est situé le Dal-Lake. Ce lac est rempli en printemps par les grosses quantités de pluie lors des moussons et en automne par la fonte de neige du massif de l'Himalaya.

Au mois de septembre 2014 la plus grosse inondation du siècle a eu lieu et toute la ville a été détruite par les pluies diluviennes. Les habitants, en majorité pauvres étaient presque incapables de réagir à la situation. Quand nous sommes arrivés à Srinagar nous avons directement remarqué l'impact important de l’inondation sur la population locale. Sur notre chemin pour Gulmarg, le village de montagne où nous avons passé la majeur partie de notre temps, nous sommes passés à travers le centre de Srinagar – nous pouvions voir les gens en train de reconstruire leurs maisons et les épiceries vendaient des matériaux de construction plutôt que des fruits, du riz etc.

Abdul, un habitant qu'on a pu rencontrer à Srinagar, nous racontais que les gens en ville pensent que l'inondation était une punition de la part de Dieu. A cause de toutes les mauvaises choses qu'ils avaient faites, ils avaient récoltés du mauvais Karma. Mais maintenant nous pouvons sentir une plus grande réflexion, de la solidarité et de l’espoir entre les habitants.

Kashmir

Ce nom mystique et aventureux – et le restera toujours, rien sur internet ou dans un guide de voyage ne vous dira la vraie vérité sur cet endroit spécial. L'Himalaya est connu pour sa poudreuse très sèche comme du curry.  Avec sa zone alpine supérieure démunie d'arbres et sa partie inférieure où les arbres poussent les uns derrière les autres comme une piste de slalom – cette neige offre une des meilleures expériences de montagne qui existe. Mais cette année, l'année où nous, des gars de Freeriderslife, voyagions à cet endroit unique, les conditions météorologiques étaient contre nous. Nous avons souffert de moins de précipitation, des températures élevés et des risques d'avalanche importants.

Les premiers jours la température était tout juste en dessous de 0 et la neige à Gulmarg (2700 mètres d'altitude) était juste assez bonne pour s’amuser un peu. Mais le risque d’avalanche ne cessait d’augmenter et nous n’avions pas accès aux sommets. Nous avons passé une semaine dans les bois autour de Gulmarg avec les guides de Kashmir-Heliski.

Gulmarg est situé at la fin d’une route très sinueuse qui serpente une forêt dense qui descendait sur 1000m jusqu’à Srinagar. Entre les virages nous pouvions facilement skier dans la poudreuse et les pickups nous remontaient en haut.  Les forêts de Gulmarg montent jusqu’à environ 4000m d’altitude. A cette hauteur, des grandes forêts de bouleaux sont accessibles avec des remontes au départ de Gulmarg ou avec des skis de randonnées.

A cause du conflit indo-pakistanais, l’armée indienne était positionnée sur toute la Ligne de contrôle à la frontière, même en montagne. Nous avons donc eu des difficultés pour rejoindre certains points dans la montagne. Le control strict aux frontières nous a apportés des fois un retard de plus d’ 1 heure et demi et ce à une altitude de 4500m. Néanmoins, nous nous sommes amusés et avons trouvés des endroits où les conditions étaient parfaites.

Une grande période d’attente

Après une longue semaine de marche avec tout l’équipement de skis de randonnées, la météo s’est empirée. Nous avons encore attendu 10 jours que les Dieux veuillent bien nous apporter des meilleures conditions. Le risque d’avalanche était très haut à cause des températures élevés de -1 à +2 degrés. Des avalanches spontanées ont causés des immenses glissements de 4 m de hauteur et 300m de long, sur la partie supérieur du Mont Apharwat. C’est incroyable de voir que la nature fait ce qu’elle veut qu’importe l’altitude (4600m), Les montagnes ont toujours le dernier mot.

Srinagar : Culture, Cricket et les nuits sur la barge

Pour se détendre un peu entre les attentes, nous sommes allés à Srinagar pour naviguer sur un hébergement atypique - une barge – une des 1000 qui naviguent sur le Dal Lake. C’est un moment inoubliable.
Le lendemain, nous sommes allés visiter la ville. De grands marchés, du bruit et beaucoup de circulation. Après plusieurs mètres à déambuler, nous nous sommes faits accostés par des jeunes de notre âge. Ils voulaient savoir ce qu’nous faisions ici et d’où nous venions. Après quelques échanges, ils nous ont invités à venir jouer avec eux au cricket. Le cricket ? Nous n’avions aucune idée de comment jouer au cricket et nos nouveaux amis ont essayés de nous expliquer les règles avec un mélange d’indien, d’anglais et de langage des signes (mains et pieds).
Nous n’avons rien compris aux règles,  nous avons donc décidé de juste les regarder jouer. Ce qui nous a vraiment impressionnés était  l’ambiance multigénérationnel : des enfants, des ados et des jeunes adultes jouaient ensembles et nous pouvions vraiment sentir l’enthousiasme pour ce sport. Un scenario étonnant qui nous rappelait notre enfance : la liberté d’être ensemble toutes générations confondues dans un parc.

«Nous pouvions ressentir la solidarité entre les habitants»

Le fait de voyager dans un pays étranger avec une différence de mode de vie et culturelle aussi importante nous rappelle que tous les aspects sont importants à voir. Nous avons donc décidé de visiter le centre-ville. C’était encore plus intéressant et bizarre pour les locaux de voir ces européens se promener dans les rues.

L’appel tant attendu

Apres 4 jours dans Srinagar et 6 jours d’attente dans Gulmarg la météo semblait s’être améliorée et la chance de vol de l’hélicoptère dans les hautes montagnes était plus favorable.

4 jours avant notre retour à la maison, nous avons reçu L’APPEL que nous attendions depuis si longtemps – nous avions l’opportunité de faire du Heliski le jour suivant- départ prévu à 6h du matin. Et c’est ce que nous avons fait !

Le terrain que nous avons trouvé qui était à 5 500m d’altitude était à couper le souffle: des immenses magnifiques montagnes et descentes interminable. Les dimensions comparés a l’Autriche était juste incroyable et 10x plus grande que ce dont nous avions l’habitude.
Le danger d’avalanche était encore élevé mais nous avons trouvé de la superbe neige dans des endroits avec une bonne exposition et notre attente a été bien récompensée.

A la fin de la journée, nous sommes tous arrivés à la même conclusion que cette journée était l’une des meilleures que nous n’avions jamais eu ! Et nous avons bien célébré cette journée à l’auberge avec des personnes de tout horizon.

Crédits photos et vidéos :

Filmé par Peter Moser, Artisual www.artisual.at

Photos par Peter Moser

Créé par Freeriderslife www.freeriderslife.com, Mario Gattinger www.mariogattinger.com/