Gagnez un séjour freeride à Chamonix ! Participez ici

Pierra Menta 2017 (1/4) : Compte-Rendu
08.03.2017

Pierra Menta 2017 (1/4) : Compte-Rendu

Une première étape exceptionnelle d’intensité et de suspens. Des favoris qui assument leur statut chez ces messieurs, des outsiders qui jouent les troubles-fêtes chez ces dames, des conditions de neige inespérées et une ambiance survoltée : pas de doute la Pierra Menta a bel et bien débuté! Immersion au coeur de cette première étape.

L’ÉTAPE DU JOUR

ARÊCHES-BEAUFORT - 7h30 ce matin, la tension est palpable dans le sas de départ du Planay. Aussi bien chez les professionnels de ce sport, habitués aux joutes du circuit mondial, que chez les amateurs, montagnards passionnés et chevronnés. L’envie d’en découdre tout simplement. Avec la concurrence pour les meilleurs, avec le dépassement de soi pour les autres.

7h45, le départ est donné au son des lourdes cloches de vaches, ultime symbole d’authenticité et de tradition de cette course mythique dont la magie séduit les générations successives avec le même succès. Les meilleurs s’élancent en sprint dans l’idée d’attaquer la petite montée du Chornais puis la première vraie difficulté du jour, la montée de Plan Villard et ses 700m de dénivelé positif, loin devant les escarmouches embouteillées du peloton. Les autres partent plus prudemment, conscients que la route risque d’être (très) longue.

Le ténor italien du Factory Team Dynastar Matteo Eydallin, triple vainqueur de l’épreuve avec son fidèle acolyte, Damiano Lenzi, passe en tête à Côte 1900, suivi de très près par l’autre équipe transalpine, composée de Michele Boscacci & Nadir Maguet, et par la « Team Beaufort » représentée par les deux locaux, Xavier Gachet & William Bon Mardion. Pas moins de 20 secondes d’écart les séparent : la suite s’annonce passionnante. Côté féminin, ce sont les grandissimes favorites Laëtitia Roux & Emelie Forsberg qui prennent les devants à mi-course, avec près de 2 minutes d’avance sur Axelle Mollaret & Lorna Bonnel, le duo tricolore en or sur les derniers Championnats du Monde.

Après avoir plongé vers la zone de ravitaillement pour une descente 100% plaisir (merci les 40cm de fraiche tombés la veille), les athlètes entament la seconde ascension de la matinée. De nouveau 700 m à gravir vers Roche-Plane. Chez les hommes, les écarts se creusent. Les favoris Matteo Eydallin et Damiano Lenzi s’envolent vers la victoire quand leurs compatriotes, Nadir Maguet et Michele Boscacci, assurent la 2ème position. La lutte pour monter sur la boite est cependant féroce. La paire improvisée hier à la dernière minute par Kilian Jornet & Alexis Sevennec met le turbo et coiffe la place sur le podium aux régionaux de l’étape, finalement 4ème, et aux prometteurs Rémi Bonnet et Anton Palzer (5ème). Pour Mesdames, c’est tout le contraire. Si le début de l’étape laissait peu de doute quant à son issue, Roche-Plane a relancé les débats pour donner lieu à un finish mémorable. Pas moins de 30 secondes séparent à l’arrivée les gagnantes du jour, les Suissesses Jennifer Fietcher & Séverine Pont-Combe des 2 équipes leaders au premier intermédiaire.

Après une Cérémonie des fleurs souriante et chaleureuse, place à la récupération. Car sur une compétition aussi éprouvante, la victoire se joue sur les skis, mais aussi sur le fameux après-ski. Ni chocolat chaud, ni fondue savoyarde au programme, mais un long massage suivi d’une sieste toute aussi copieuse.

LE FAIT DU JOUR

Bien que Mesdames méritent d’être célébrées chaque jour de l’année, le 8 mars marque internationalement « la Journée de la Femme ». Le concept ? Mettre à l’honneur leurs droits et leurs qualités propres. Et bien, il est clair que cette première étape fût un magnifique plaidoyer de celles-ci. Combativité, pugnacité, courage. Autant d’aptitudes mis en avant par le mano-à-mano épique qui a opposé les 3 équipes qui trustent désormais le podium du général : Jennifer Fietcher & Séverine Pont-Combe, Laetitia Roux & Emelie Forsberg et Axelle Mollaret & Lorna Bonnel. Courbettes et révérences, Mesdames.

L’ATHLÈTE DU JOUR

Alexis Sevennec, lundi 6 mars : « Malheureusement, suite à la blessure de mon équipier Valentin Favre, je ne participerais pas, à mon grand regret, à cette édition de la Pierra Menta. ». Fin de citation.

Mercredi 8 mars, sur le podium de la 1ère étape, à la 3ème marche : Alexis Sevennec. Finalement aligné aux côtés de la légende de la discipline, Kilian Jornet, le joyeux luron de Morzine a réalisé une incroyable seconde partie de course, démontrant qu’il faudra finalement compter avec lui. Sans pression. Ce n’était pas prévu de toute façon.