Dynastar News

J.Midol rejoint J.F Chapuis et A.Bovolenta dans le Team Dynastar/Lange !

Riders in this news :  Jean Frédéric  CHAPUIS

 ; Arnaud BOVOLENTA

Lors du triplé historique en Skicross des Français aux Jeux Olympiques de Sotchi 2014, ils étaient deux à porter les couleurs de Dynastar/Lange : Jean-Frédéric Chapuis et Arnaud Bovolenta. Leur troisième coéquipier Jonathan Midol a décidé de rejoindre les rangs de la marque française la saison prochaine et renforce ainsi un team déjà très  compétitif. 

« Pour moi, Dynastar a probablement le meilleur matériel aujourd'hui. Le ski est joueur et performant. La marque est très investie dans le Skicross et le service course est très proche des athlètes. Le développement des skis est constant. »

Depuis plus de 50 ans, Dynastar recherche l’excellence et nous sommes très fiers d’accueillir Jonathan Midol au sein de notre équipe de skicross. Auteur de deux podiums en Coupe du Monde à Are et Val-Thorens, le skieur du Grand-Bornand affiche clairement ses ambitions : « Je suis très enthousiaste de rejoindre le team Dynastar avec mes collègues de l'équipe de France afin de développer le meilleur ski possible. Le ski qui nous permettra d'aller chercher un nouveau triplé aux prochains Jeux Olympiques...» Le rendez-vous est pris !

Aurélien Ducroz : Tour de France à la Voile 2015

logo adEn pleine préparation depuis le début de semaine à Port Laforêt, Aurélien s'apprête à relever un nouveau défi : le Tour de France à la Voile qui débutera le 3 juillet à Dunkerque pour se terminer le 26 juillet à Nice. Du monocoque au multicoque, de la course au large à la régate, le skieur/skipper ajoute une nouvelle corde à son arc !

ð Télécharger ici le clip vidéo de sa préparation ces 2 derniers jours !

ð Plus d'infos sur : www.teamdunordausud.fr

Pour toute demande de visuels, d'informations ou interviews , merci de contacter Pauline : pauline@linkscom.fr ou +33 (0)4 50 91 41 08 / 06 65 07 75 98.

 

article-separator-large

 

DSC 5554

     ©DanFERRER/AurelienDUCROZ

Pour télécharger les visuels, cliquez dessus !

 

Son bateau : laFranceduNordauSud.fr

Un bateau au nom prédestiné pour le Chamoniard ! En quête d’un nouveau souffle, le Tour de  France à la Voile a opté cette année pour un nouveau support,  le  Diam  24, un trimaran de 7,25m de long.  

« Le Diam 24 est un super bateau offrant des sensations de dingue, un vrai spectacle ! Il y a des règles à respecter, des manoeuvres précises à effectuer, des décisions tactiques à prendre, des techniques à assimiler... J’ai encore beaucoup de choses à apprendre  mais je suis déterminé à travailler dur techniquement pour progresser rapidement. » explique Aurélien.

Dans la droite ligne des précédents supports du Tour de France à la Voile, le Diam 24 est monotype. Les équipages partent donc tous avec un bateau identique. C’est aux marins de faire la différence...

 

article-separator-large

 

Capture décran 2015-05-20 à 15.43.04

  De gauche à droite : O. Backès - L. Voiron - A. Ducroz

 

DSC 5330

      ©DanFERRER/AurelienDUCROZ

Pour télécharger les visuels, cliquez dessus !

 

Ses équipiers : Laurent Voiron et Olivier Backès

Si le multicoque, vrai sport de glisse mêlant technique, vitesse et trajectoire s’apparente finalement beaucoup au ski, l’expérience et l’expertise restent les maîtres-mots pour espérer jouer avec les meilleurs. Néophyte sur trimaran, le chamoniard (REGLEUR DES VOILES D'AVANT), comme à son habitude, a bien su s’entourer puisque pour compléter l’équipage, il a fait appel à deux spécialistes de la voile olympique élus Marins de l’Année en 2002 par la FFVoile : Laurent Voiron (montagnard lui aussi !) et Olivier Backès tous deux quatrièmes aux Jo d’Athènes en 2004 et vice-champions du Monde en 2002 en tornado !

Extrait Palmarès Laurent Voiron - REGLEUR GRAND-VOILE
• 3ème Championnats du Monde Nacra 17 en tant que coach (2013)
• Coach du Team Tilt 4ème de la Youth America’s Cup (2013)
• 4ème aux Jo d’Athènes et vice-champion d’europe en tornado (2004)
• Champion d’Europe et vice-champion du Monde en Tornado (2002)

Extrait Palmarès Olivier Backès - BARREUR
• Champion du Monde en F18 (2012)
• Champion d’Europe en F18 (2011)
• Champion du Monde en F18 (2010)
• Champion de France F18 (2009)
• 4ème aux Jo d’Athènes et vice-champion d’europe en tornado (2004)
• Champion d’Europe et vice-champion du Monde en Tornado (2002)

Lors de l'étape de Fécamp (les 6 et 7 juillet), Eric Péron qui en aura tout juste terminé avec la Volvo Ocean Race, remplacera Olivier à la barre.

article-separator-large

 

TFV15 carte parcours A3

 

Pour les suivre pendant le Tour

Chacune des 9 étapes s'articulera autour de deux journées de régates : un raid côtier et une régate en stade nautique.

Pour les suivre au plus près :

- Le site  www.teamdunordausud.fr sera mis à jour quotidiennement avec toutes les dernières infos du Team (réactions, photos, vidéos...)

- Nouveau ! Un live streaming depuis la chaîne Dailymotion Tour de France à la voile est prévu tous les jours.

- Rendez-vous sur www.tourvoile.fr pour connaître les classements, parcours,...

twitter-logo                  Logo-Facebook              logo-Instagram   

                                             Cliquez sur les icônes !

Le 1er juillet à 14h : LIVE TWEET orchestré par la France du Nord au Sud avec Aurélien Ducroz @dunordausud #teamdunordausud 


Wringing the last from the Alpine Winter

The end of winter is always a bitter sweat thing time to wax and put away the skis but the pleasure we get from the mountains as the snow recedes and the spring flowers push through. Maybe I am unusual but I don’t want to let go until I absolutely have to so when a client said he fancied skiing Mont Blanc in May I thought great I will have someone to keep skiing with.

As it was the when Matteo arrived the weather forecast for the week was pretty pants 2 perfect days followed by rain snow and wind for the rest of the week. With only 2 days of blue bird we needed to make the most of them. We wanted a high peak that would give us a great skiing and something a bit special for those last alpine turns of the season.

We decided to head for Mont Velan sitting on the Swiss Italian border at just under 4000m with some great glacier skiing and a really cool hut we thought it would do the job nicely. The only disadvantage to skiing at this time of year is that you have to walk to the snowline, 2 hours with skis, boots, stove and food on our backs (the hut was closed so were self catering in the winter quarters) put us at the snowline then an hours skinning and we were at the hut. The guardian had finished for the season the night before and gone down so we had the place to ourselves. With just the three of us (fellow Dynastar UK Ambassador Mike Austin had decided to join us) in hut designed for 60 we had the rare opportunity to spread out and enjoy the magnificent views of the Grand Combin and our objective for the next day.

When the alarm went at 0345 we stuck our heads out to a perfect ceiling of stars, we were skinning across the glacier by 4.30 the pool of light from our head torches the only man made light we could see. After an hour the glacier steepens so we had to out on ski crampons, this lead us to a rock band that bared access to the Col de la Gouille. Skis on our backs and the rope out we followed some chains and climbed to the col, then more chains down onto the glacier on the other side. As we gained height the view just kept getting better and better from the summit the panorama is genuinely 360 from Mont Blanc to Monta Rosa then south to the Paradiso and all the way to Monte Viso.

We didn’t linger on the summit as we wanted to get the snow at its best a short slide on easy snow then a bit of careful choice of aspect gave us some awesome turns on perfect spring snow in the high 40’s. Cruising down the wide open glacier with big fast was awesome, it was all going to fast. There were 2 choices on the lower section of the route down a couloir onto the Valsorey glacier or back over the col. We could see there had been a big avalanche gone down the couloir and the lower section looked like we would have to ski through loads of debris so we climbed back over the col and made a short abseil onto the snow.

With a different aspect we got the snow just right with creamy spring snow all the way to the end of the snow. A perfect way to end the season in the Alps now its off to Norway to wrap up the winter.

Bruce

DEEP IN BAFFIN AVALAIBLE ONLINE

Riders in this news :   

Partis au printemps 2014, Damien, Thibaut, Rémi et François sont allés skier les couloirs vertigineux de l'île de Baffin. Un mélange de voyage, de ski, de découverte, au delà du 70° parallèle. Une autre façon de vivre l'aventure, skis aux pieds !

DEEP IN BAFFIN from Thibaut Lacombe on Vimeo.


Breche Puiseux A Chamonix Classic

In a busy guiding season it can be difficult to get out and tour for yourself. A lucky day appeared in the diary when fellow Dynastar Ambassador and Avalanche Geek Mike Austin and I were both free with a blue bird forecast. We decided on the Breche Puiseux and were on the first cable car to the Aiguille du Midi. The ski down the first part of the Vallee Blanche could best be described as terrible with hideous refrozen snow until we could get the right aspect and altitude to find some sun softened corn and enjoy a few turns. Skins on at the base of the Périades glacier gave a couple of hours skinning then skis on the back for the 450m climb to the Breche. The early start was worth it with the climb being completed before the sun got to hot.

 

The Breche is a low point on the section of ridge known as the Périades, this spectacular group of granite spires is home to the tiny Périades bivouac hut one of the most characterful and spectacularly positioned over night shelter in the range. We scrambled along to the hut before making 2 abseils onto the upper Mont Mallet glacier.

The position here is amazing right under the North Face to the Grand Jorasses this has to be one of the most spectacular backdrops to any ski descent in the Alps. The descent winds its way through huge crevasses with amazing views all round before joining the Leschaux glacier where perfect spring snow and less crevasses allowed us to let the Cham’s run making big sweeping turns all the way to the train at Montenvers. A beer sitting on the terrace was the perfect place to reflect and a fantastic journey through the heart of the Mont Blanc Massif.